bonne adresse de chambres d'hotes pres de dinanchambre d'hote dinan: à 15mn, chambres d'hôtes du Pont ricoul

 

 

 

 

De Dinan à Dinard à la découverte de la vallée de la rance .

 

'Dinan La médiévale'.

Dans les Côtes d'Armor, Dinan se trouve à 12 kms de nos chambres d'hotes du Pont Ricoul , Saint Suliac à 20 kms.

Le donjon du chateau de la Duchesse Anne surplombe la vallée de la Rance. Un joli port, de vieilles ruelles, des hotels particuliers de pierres et d'anciens couvents font de dinan une ville d'art et d'histoire qui a gardé tout son charme d'autrefois.

Sculpteurs, potiers, ceramistes, souffleurs de verre, peintres, vous pourrez voir ces artistes et admirer leurs oeuvres dans la rue du Jerzual et dans le Dinan historique.

Découvrez ensuite Léhon, cité de caractère digne d'une carte postale, l'abbaye Saint Magloire et la forteresse en cours de restauration sont spectaculaires .

Si vous suivez la Rance vous découvrirez la cale de Mordreuc, avec un peu de chance le phoque qui y a élu domicile sera de sieste sur la cale, Saint-Suliac, petit port de pêche typique et ses fameux doris et le barrage de la rance à ne pas manquer .

A Pleudihen sur Rance le musée du cide vous enseignera la façon de faire.

 

visite de Dinan, à 12 km des chambres d'hôtes du pont ricoul title= les vieux murs , pres des chambres d'hotes du pont ricoul proche de dinan, les chambres d'hotes en bretagne dinan en bretagne

L'origine du nom de Dinan viendrait de la contraction de deux mots celtes «Dunos» et «Ahna» : Dinan serait alors la colline d'Ahna, la protectrice des vivants et la gardienne des morts, Déesse très honorée dans toute l'Armorique. Au IXe siècle, des moines décident de s'installer au pied d'une colline au bord de la Rance. Vers 1120 commence la construction de l'église romane dédiée au Saint Sauveur. En 1283 Dinan construit ses premiers remparts sur le plateau. Les ducs de Bretagne perfectionneront sans cesse les fortifications (3 km) pour finalement l'adapter à l'emploi des canons.

Au XIVe siècle, pendant les 23 années de la guerre de Succession de Bretagne (1341-1364), Dinan et ses remparts prouveront leur valeur et en 1357, la ville défendue par Bertrand Duguesclin, résistera à l'armée anglaise. En 1488, le duc François II est battu à Saint-Aubin-du-Cormier, les troupes françaises occupent Dinan. La Bretagne, par les mariages successifs de sa Duchesse Anne avec le roi de France Charles VIII en 1491 et le roi Louis XII en 1499, puis par la signature de «l'Acte d'Union» en 1532, scellera définitivement son sort à celui de la France. Le port est très fréquenté ; artisans et commerçants s'installent dans le dédale des ruelles où s'alignent en un élégant désordre les maisons à pans de bois en encorbellement ou à piliers.

De 1628 à 1662, le couvent des Bénédictines est construit. Il deviendra plus tard le collège où étudieront Chateaubriand, Surcouf, Broussais, Pavie et tant d'autres. Au cours du XVIIIe siècle, la riche bourgeoisie dinannaise fait construire de luxueux et beaux hôtels particuliers : Grand'rue, rue de la Poissonnerie, rue de de la Lainerie, Place du Champs, etc. En 1852, un élégant viaduc enjambe la Rance mais détourne le trafic du centre de la vieille ville. En février 1907, un incendie ravage les maisons «à porches» du XVIe siècle, place des Cordeliers. La mort de ses nombreux enfants au cours de la Grande Guerre et de la Seconde Guerre mondiale, les bombardements d'août 1944 n'ont pas entamé la volonté de Dinan d'assurer son avenir dans le respect de son brillant passé.

Dinan est une de ces villes dont l'image se fixe pour toujours dans les mémoires. Chargée d'histoire, elle a été tant de fois convoitée en des siècles troublés, mais a su décourager bien des assauts.Des dizaines de milliers de visiteurs viennent et reviennent chaque année dans la cité, par la route, le rail et la Rance. Ils peuvent rêver longuement sur les remparts, visiter le château-musée, flâner dans les ruelles restaurées, admirer les églises, le beffroi, les anciens couvents, se reposer dans les jardins ombragés et fleuris, déguster les spécialités locales .....