Les chambres d'hôtes du pont ricoul pres de combourgchambre d'hote combourg, meillac, lanhelin, pleugueuneuc: chambres d'hôtes du pont ricoul à 10 minutes .

 

 

 

 

En Ille et Vilaine, Combourg,

petite cité au coeur du romantisme.

 

Combourg se trouve à une dizaine de minutes des chambres d'hôtes du Pont ricoul.

Combourg est liée à l'histoire de Chateaubriand qui y vécut sa jeunesse.

L'imposant domaine de granit domine l'étang qui borde Combourg, ce chateau est un des mieux conservés de Bretagne.

Joli centre bourg et marché chaque lundi matin. Grand marché de la mi-mai, foire de l'angevine en septembre, en aout fête de la lanterne, salon art et création en pays romantique le dimanche de la pentecote 12 juin 2011.

A 10 minutes du Ricoul, le parc zoologique de La Bourbansais en Pleugueuneuc avec ses spectacles de fauconnerie et sa meute de chiens ainsi que son château classé monument historique .

Aussi à Lanhélin, à 10 minutes de Combourg et des chambres d'hôtes du Pont Ricoul, le parc d'attractions familial Cobac parc , une trentaine d'activités :Grand huit, bateau pirates, Tour, Rapido, Carrousel, train, pont de singe, mini-golf et Aqua'fun Park ,la nouveauté 2011.

le pont ricoul, chambres d'hotes en bretagne pres de combourgchateau de Combourg à quelques minutes de schambre d'hotes  de Saint pierre de plesguen chambres d'hotes  bretagne, le pont ricoul  combourg pres Centre ville de Combourg, proche des chambres d'hôtes du pont ricoul

Le site de Combourg, une large vallée aux pentes douces protégée par deux lignes granitiques, a depuis toujours été ressenti comme un lieu propice à la vie et aux activités humaines.La fin du premier millénaire est pour le Combournais une période obscure pour laquelle il est seulement supposé que notre région n'échappa pas aux raids vikings qui dévastèrent la Haute - Bretagne du 8 ème au 10 ème siècles.

L'importance politique et stratégique de la seigneurie de Combourg, aux marches du duché de Bretagne, valut à notre région, du 11 ème au 15 ème siècle, des épisodes guerriers sanglants, liés aux grandes rivalités de pouvoir des dynasties régnantes.

Après la réunion à la France, l'histoire de Combourg est celle d'une petite ville commerçante et agricole, vivant paisiblement au pied du château une période de relative prospérité. Le portrait en est dressé par un voyageur parcourant la Bretagne en 1636.

La seigneurie de Combourg, depuis sa création, s'était transmise sans interruption par mariage ou héritage. Mais en 1761, Emmanuel de Durfort-Duras, criblé de dettes contractées pour le service du roi, vendit son château et la seigneurie à René-Auguste de Chateaubriand. Ce cadet d'une famille illustre réduite à la misère couronnait ainsi une existence d'aventurier au grand caractère. Son fils puîné, François-René, découvrit Combourg pour la première fois en 1776, il avait alors 8 ans. Le château fut pour lui une maison de vacances jusqu'en 1784. A partir de cette date, il y vécut complètement durant deux années décisives qui, plus tard, devaient marquer d'une empreinte ineffaçable l'homme et son oeuvre.

Passés les troubles de la Révolution, les Combourgeois se rallièrent de bonne grace à tous les régimes qui se succédèrent au long du 19 èrne siècle : Empire, Restauration, Monarchie de Juillet, Second Empire, République ... Mais si l'on peut voir là une sorte d'apathie politique, il ne faut pas penser que les habitants de la ville se désintéressaient des affaires publiques. En effet, le 19 ème siècle fut celui des grands changements et de l'entrée de Combourg dans le monde moderne.